Fondation Seligmann

apres demain logo

derniere parution
Dernière parution

Tous les numéros
Rechercher dans les articles :

Recherche avancée


 KIOSQUE

Espace Lecteur







Mot de passe oublié
Enregistrement

Lauréats 2011

 

ATTRIBUTION DES BOURSES 2010-2011 DE LA FONDATION SELIGMANN

 

La FONDATION SELIGMANN décerne à la fin de chaque année scolaire, plusieurs bourses d’une valeur de 1000 euros permettant à des classes de collégiens, lycéens ou apprentis, seules ou avec les membres de la communauté éducative et les parents d’élèves, de réaliser un projet traduisant leur désir du « Vivre ensemble » et leur refus du racisme et du communautarisme.

Pour l’année scolaire 2010-2011, le jury, désigné par le Conseil d’administration de la FONDATION SELIGMANN, a décerné, le 7 juin 2011, treize bourses à cinq projets portés par des établissements de Paris, cinq projets de l’Essonne et trois projets en Seine-Saint-Denis. Ces projets sont, pour la plupart, menés dans un cadre pluridisciplinaire associant souvent plusieurs niveaux.

Les lauréats* de Paris :

Lycée Pierre Lescot à Paris 1er: les dix-sept élèves de la classe de Terminale bac vente ont scénarisé et réalisé, avec leur enseignante d’économie-gestion, un film court de lutte contre le racisme et les discriminations sur le thème du rejet des Roms.
Institut national de jeunes sourds de Paris 5ème : douze élèves de 15 à 18 ans ont mené, avec leurs enseignants, une réflexion sur la Shoah pour combattre le racisme et la discrimination et éduquer à la fraternité. Ils ont reçu un ancien déporté, découvert le mémorial de la Shoah, effectué un voyage à Cracovie avec visite des camps, et organisé une exposition dans l’école.
Lycée Professionnel Galilée à Paris 13ème : ce lycée héberge Radio Clype, la radio de la maternelle au lycée de l’Académie de Paris, centre de ressources pour les projets concernant en particulier des classes d’accueil, des classes d’initiation pour les non-francophones et les élèves en difficultés scolaires, permettant de travailler sur la maîtrise des langages et l’éveil à la culture, favorisant ainsi l’égalité des chances.
Lycée technique Emile Dubois à Paris 14ème : les élèves de 2nde, 1ère et BTS ont mené un projet intitulé « la laïcité : un rempart contre toutes les formes d’intolérance » autour de l’affaire Dreyfus avec la réalisation d’une pièce de théâtre, l’organisation d’une campagne d’information sur les valeurs fondamentales de la République et d’une exposition.
Lycée technique Emile Dubois à Paris 14ème : les élèves de 1ère STG et ST2S ont travaillé autour de l’expression « Plus jamais ça » : devoir de mémoire, lutte contre toutes les formes de discrimination et d’intolérance avec la réalisation d’une pièce de théâtre « Sursis pour l’orchestre » et l’organisation d’une semaine « Osons vivre ensemble » en mars 2011.

Les lauréats* de l’Essonne :

Collège Les Pyramides à Évry : une équipe d’enseignants a mis en place un projet sur le thème des Droits des Enfants dans le monde avec les élèves d’une classe de 5ème, permettant ainsi de développer leur citoyenneté. Les élèves se sont constitués en association reproduisant l’action politique des enfants indiens des Children’s club, leur permettant de connaître leurs droits, d’apprendre leur application et de devenir ainsi acteurs de leur vie. Une exposition, la création d’un blog ont impliqué l’ensemble du collège.
Collège Charles Péguy à Palaiseau : dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire sur le thème de la communauté rom et de la population tsigane, victimes de préjugés, les classes de 4ème ont participé à un atelier d’écriture et réalisé une exposition pour la lutte contre les discriminations. Les élèves de  3ème ont, eux, effectué un travail sur la Shoah et deux classes sont allées dans le Vercors sur les lieux de mémoire.
Collège Paul Eluard à Vigneux-sur-Seine : les élèves de 3ème option « cinéma » de ce collège, situé en Zone d’Education Prioritaire (ZEP), ont effectué un travail sur la seconde Guerre mondiale et la Shoah, visant à développer leur esprit critique et à provoquer une prise de conscience. Ce travail sur la mémoire avec notamment la rencontre d’anciens résistants participe à la lutte contre les discriminations et le racisme.
Lycée Marie Laurencin à Mennecy : les élèves d’une classe de seconde avec des personnes handicapées du Centre d’aide par le travail de Mennecy et d’un Institut médico-professionnel ont participé à des ateliers d’écriture poétique. Ils ont mis en place une semaine sur le handicap au lycée et réalisé de courts films pour la lutte contre les discriminations après en avoir élaboré les scénarii.
Lycée Robert Doisneau à Corbeil-Essonnes : dix-huit élèves de 1ère professionnelle commerce ont créé une mini-entreprise Hope’Nprod pour la production d’un concert autour du thème « Osez » sur la non-violence leur permettant, au-delà de l’initiation au fonctionnement d’une véritable entreprise, d’exprimer leur ressenti sur la violence subie au quotidien et d’agir localement sur ce phénomène, pour le vivre-ensemble.

Les lauréats* de Seine Saint-Denis :

Lycée Professionnel Théodore Monod à Noisy-le-Sec : des élèves de terminale bac pro, avec une équipe d’enseignants, ont réalisé un projet « Histoire et citoyenneté » en lien avec des élèves d’un lycée public de Washington. Ils ont mené une réflexion sur la notion de citoyenneté, favorisant le vivre-ensemble et le respect de l’autre en allant au-delà des particularités de chacun, le tout aboutissant à une exposition itinérante.
Lycée Professionnel Jean-Pierre Timbaud à Aubervilliers : une équipe pluridisciplinaire d’enseignants avec le documentaliste, les classes de 2nde professionnelle carrosserie, de 1ère carrosserie et automobile, de 1ère professionnelle comptabilité et de Terminale bac pro comptabilité ont travaillé sur « les Lumières et le cinéma » permettant l’ouverture d’esprit, le développement de l’analyse critique autour de projections de films et de lectures aboutissant à l’écriture de textes et la réalisation d’un numéro spécial du journal du lycée.
Collège Alfred Sisley à L’Ile-Saint-Denis : organisation d’un repas avec des spécialités de différents pays entre les élèves de la classe d’accueil du collège et des autres classes pour déconstruire les représentations erronées sur les élèves non-francophones et créer des liens entre les élèves du collège, afin de prévenir les problèmes de violence au sein de cet établissement classé en ZEP, comme dans les transports en commun.

*Lauréats par ordre de code postal

01-09-2012

haut de page


Accueil - Mentions légales - Contactez-nous : contact@fondation-seligmann.org
Fondation Seligmann -  © 2012-2017