Fondation Seligmann

apres demain logo

derniere parution
Dernière parution

Tous les numéros
Rechercher dans les articles :

Recherche avancée


 KIOSQUE

Espace Lecteur







Mot de passe oublié
Enregistrement

Lauréats 2014

 

ATTRIBUTION DES BOURSES 2013-2014

DE LA FONDATION SELIGMANN

 

La FONDATION SELIGMANN décerne à la fin de chaque année scolaire plusieurs bourses d’une valeur de 1 000 euros chacune permettant à des classes de collégiens, lycéens ou apprentis, seules ou avec les membres de la communauté éducative et les parents d’élèves, de réaliser un projet traduisant leur désir du « Vivre ensemble » et leur refus du racisme et du communautarisme.

Pour l’année scolaire 2013-2014, le jury, présidé par Mme Mondane Colcombet, Vice-présidente de la FONDATION SELIGMANN, a décerné, le 23 mai 2014, 17 bourses à 7 projets portés par des établissements de Paris, 3 projets de l’Essonne et 7 projets en Seine-Saint-Denis. Ces projets sont, pour la plupart, menés dans un cadre pluridisciplinaire associant souvent plusieurs classes ou niveaux, voire l’ensemble d’un établissement.

Les lauréats* de Paris :

Collège La Grange aux Belles à Paris 10ème : dans le cadre de l’apprentissage de la langue française et la connaissance de la culture de la société d’accueil, 15 élèves allophones de la classe de NSA** ont participé, avec leur enseignante, à des ateliers d’écriture avec le Conseil des séniors du quartier, débouchant sur la rédaction d’un « Abécédaire du Vivre Ensemble », leur permettant ainsi une meilleure intégration dans la société en tant qu’élève et citoyen.

Espace Françoise Seligmann à Paris 10ème : à l’occasion de l’inauguration de cet espace, annexe du Collège Valmy appelée à devenir le Collège Françoise Seligmann, les élèves de 6ème et 5ème, avec leurs enseignants et la responsable du CDI, ont réalisé une exposition portant sur l’évolution des droits des femmes, les femmes dans la résistance, le racisme, avec une mise en perspective des combats de Françoise Seligmann avec ceux des grands noms de la défense des droits et libertés.

École élémentaire Cité Voltaire à Paris 11ème : 2 classes de CM2, avec des enfants non francophones issus d’un pays en guerre, ont effectué un travail de mémoire sur la Première Guerre mondiale en analysant les méfaits de la guerre, en se rendant sur le site de Verdun, et plus globalement ont réfléchi sur la vie en collectivité avec pour fil conducteur : « Pour vivre ensemble, vivons en paix ».

Le compte-rendu de ce projet est disponible ici, publié dans "Le Petit Voltaire" n°4, journal trimestriel de l'école élémentaire.

Collège Anne Frank à Paris 11ème : une classe UPE2A*** de 24 élèves, issus de 22 nationalités différentes, avec les élèves des écoles élémentaires Keller et Saint Bernard, ont participé à des ateliers de pratiques artistiques (théâtre de papier, marionnettes), des sorties au théâtre, des rencontres intergénérationnelles avec les habitants du quartier, permettant non seulement l’apprentissage du français, l’ouverture à la culture et le développement de la créativité, mais également le respect de l’autre et de soi.

Lycée Paul Valéry à Paris 12ème : avec pour objectif l’approfondissement de la connaissance de la langue française dans une classe d’accueil de Seconde de 24 élèves, issus de 18 pays différents, une réflexion a été menée, à travers l’art, sur la perception de la société française et l’appropriation du territoire d’accueil.

Collège Honoré de Balzac à Paris 17ème : par la gestion d’un jardin écologique partagé et diverses sorties autour du développement durable, les élèves de 5ème en grande difficulté scolaire ont appris le respect de l’autre et de l’environnement, véritable apprentissage de la citoyenneté. Une partie des pommes de terre récoltées ont été offertes au Secours Populaire du 18ème.

Lycée Henri Bergson à Paris 19ème : dans le cadre d’activités pluridisciplinaires, 25 élèves d’une classe d’accueil ont participé au projet « Peaceful Horizons », visant à développer la tolérance, à lutter contre les préjugés et le racisme dans une Europe multiculturelle. Des échanges et des rencontres avec des élèves d’une dizaine de pays européens ont eu lieu.
 

Les lauréats* de l’Essonne :

Collège Galilée à Évry : mise en place d’une formation à destination d’adultes et d’élèves de 5ème pour lutter contre le harcèlement en milieu scolaire et le phénomène de bouc émissaire en instituant un groupe sentinelles/référents. Cette démarche permet de repérer les élèves en souffrance et de leur apporter aide et soutien, tout en faisant prendre conscience à tous des dangers du harcèlement.

Lycée Robert Doisneau à Corbeil-Essonnes : l’ensemble du lycée est impliqué dans la lutte contre le racisme par l’accès à la culture : sensibilisation à la musique classique, rédactions de textes autour d’un peintre ou d’un compositeur, participation à un concert au lycée autour d’air d’opéra ou de négrospiritual, accueil de conférences sur les notions de racisme, de xénophobie, d’antisémitisme et d’homophobie.

Collège Charles Péguy à Palaiseau : dans le cadre d’un travail de mémoire sur les Première et Seconde Guerres mondiales, 87 élèves de 3ème ont participé à différents ateliers de pratiques artistiques, animés notamment par le comédien dramaturge Didier Lesour et l’artiste plasticien Roman Kroke, portant une réflexion sur l’art comme moyen de résistance.

 

Les lauréats* de Seine-Saint-Denis :

École élémentaire Marie Curie à Bobigny : permettre aux enfants de 5 classes, pour la plupart issus de familles en grande précarité, vivant dans des bidonvilles ou des hôtels sociaux, de découvrir les règles du vivre ensemble et l’estime de soi, d’acquérir de l’autonomie, de l’audace et de la créativité par l’auto-organisation et la coopération lors de classes transplantées.

Collège Georges Politzer à La Courneuve : par une approche pluridisciplinaire à travers l’étude de textes sur l’esclavage, le communautarisme et par la pratique d’une activité physique, les élèves d’une classe de 4ème ont partagé une expérience commune : « la randonnée des 4000, tous ensemble franchissons des montagnes ». Ce projet avait pour objectifs la lutte contre l’auto-discrimination et le communautarisme, l’apprentissage du respect de l’autre et le dépassement de soi.

Collège Jacques Prévert à Noisy-le-Sec : une vingtaine d’élèves de 3ème sont amenés à construire leur projet personnel d’orientation grâce à un voyage d’étude autour de l’aéronautique et de l’espace, de visites en entreprises et de rencontres avec des professionnels, dans une démarche d’égalité des chances, d’égalité filles/garçons et de lutte contre le décrochage scolaire, afin de développer l’ambition scolaire des élèves en valorisant la culture scientifique et ses apprentissages.

Collège René Cassin à Noisy-le-Sec : dans le cadre d’activités pluridisciplinaires, impliquant 6 enseignants, les 77 élèves des classes de 3ème ont effectué un travail de mémoire sur les conflits du XXe siècle, les sensibilisant aux dangers du nationalisme, de la xénophobie et du racisme et aux horreurs des génocides. Ils ont rédigé des lettres de soldats de la Première Guerre mondiale, étudié des œuvres d’art relatives aux différents conflits et assisté à l’intervention de résistants et déportés.

Collège Clos Saint-Vincent à Noisy-le-Grand : les 17 élèves d’une 6ème SEGPA**** ont mené à bien un projet de production de contes et de photographies sur les stéréotypes et préjugés avec leur enseignante de français, leur facilitant l’accès à la culture pour un meilleur apprentissage de la langue française et leur apportant ainsi une éducation à la citoyenneté.

Collège Georges Politzer à Bagnolet : à travers des activités pluridisciplinaires, 22 élèves volontaires de la 5ème à la 3ème sont partis à la découverte des savants grecs. Ce projet est destiné à favoriser l’apprentissage de la citoyenneté, la réflexion autour de la naissance de la démocratie, de la montée des intégrismes, la lutte contre le racisme pour développer l’esprit critique, la culture générale et l’autonomie des élèves, promouvant ainsi l’égalité des chances.

Lycée Jean-Pierre Timbaud à Aubervilliers : les 20 élèves d’une classe de Première Bac professionnel carrosserie ont été amenés à réfléchir sur le racisme à partir d’un travail effectué sur le combat des Noirs américains contre la ségrégation à travers le prisme de la musique de jazz. Ils ont ainsi créé un spectacle musical démontrant que la musique pouvait être un vecteur pour devenir un citoyen actif.

Retrouvez l'émission réalisée par France Inter sur Le Festival Banlieues Bleues, auquel les élèves du Lycée Jean-Pierre Timbaud ont participé, en cliquant ici.

 

      *Lauréats par ordre de code postal
    **Non scolarisés antérieurement
  ***Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants
****Section d’enseignement général et professionnel adapté

17-06-2014

haut de page


Accueil - Mentions légales - Contactez-nous : contact@fondation-seligmann.org
Fondation Seligmann -  © 2012-2017