Fondation Seligmann

apres demain logo

derniere parution
Dernière parution

Tous les numéros
Rechercher dans les articles :

Recherche avancée


 KIOSQUE

Espace Lecteur







Mot de passe oublié
Enregistrement

Lauréats 2019

 

LAURÉATS DU CONCOURS

      « VIVRE ET AGIR ENSEMBLE CONTRE LE RACISME »

DE LA FONDATION SELIGMANN

 

Dans le cadre de son concours « VIVRE ET AGIR ENSEMBLE CONTRE LE RACISME », la FONDATION SELIGMANN décerne, à la fin de chaque année scolaire, plusieurs prix d’un montant de 1 000 € récompensant la réalisation par des classes de collégiens, lycéens ou apprentis, seules ou avec les membres de la communauté éducative et les parents d’élèves, de projets traduisant leur désir du « vivre et agir ensemble », leur refus du racisme et du communautarisme.

 

Pour l’année scolaire 2018-2019, le jury présidé par Mme Mondane Colcombet, vice-présidente de la FONDATION SELIGMANN, a décerné, le 5 juin 2019, 12 prix à 5 projets portés par des établissements de Paris, 3 projets de l’Essonne et 4 projets en Seine-Saint-Denis. Ces projets ont été menés dans un cadre pluridisciplinaire associant souvent plusieurs classes ou niveaux, voire l’ensemble d’un établissement. Le jury a tenu à souligner le caractère particulièrement remarquable du projet Semina Metes, réalisé par des élèves du collège Joliot Curie de Stains.

 

 

Les lauréats* de Paris :

·      Collège Jacques Decour à Paris 9: 24 élèves d'UPE2A**, de niveaux allant de la 6e à la 3e, ont réalisé un court métrage sur le résistant Jacques Decour et ont participé à des cérémonies de mémoire. Les élèves ont photographié, dessiné, recherché des musiques, créé des personnages virtuels, et se sont appuyés sur les lieux et symboles qu’ils côtoient dans leur vie quotidienne ainsi que sur des recherches historiques.

·      Collège Jean-François Oeben à Paris 12e : 21 élèves de 5e ont réalisé un court-métrage d’animation, Au fil de l’eau mettant notamment en scène le voyage d’un navire du commerce triangulaire, pour une sensibilisation à l’histoire de l’esclavage et une réflexion sur la thématique « devenir libre ».

·      Cité scolaire Paul Bert à Paris 14e : 28 élèves de 6e ont travaillé sur la vie et l’engagement de Joséphine Baker. Leur projet, intitulé Joséphine Baker : icône de la tolérance, a notamment pris la forme d’un site internet ainsi que d’un court-métrage réalisé en stop motion, qui a fait appel à leur créativité et leur a permis de comprendre qu’ils sont les acteurs du monde à venir.

·      Collège Boris Vian à Paris 17e : 15 élèves de 6e et de 5e ont travaillé sur les discriminations racistes et sexistes au sein du « club cinéma », en réfléchissant à ce qui les différencie et à ce qui les rassemble. Dans ce cadre, ils ont réalisé un court-métrage destiné à dénoncer les attaques racistes dont certains élèves ont déjà été victimes, et à appeler à la tolérance.

·      Collège Sonia Delaunay à Paris 19e : 17 élèves en classe UPE2A** ont réalisé une bande-dessinée sur le sexisme et les enjeux de l’émancipation des filles. Ils ont en outre travaillé sur la xénophobie.

 

Les lauréats* de l’Essonne :

·      Collège Olivier de Serres à Viry-Châtillon : Une centaine d'élèves issus de quatre classes de ce collège classé en réseau d’éducation prioritaire, en lien avec une classe du lycée professionnel de Morsang-sur-Orge, se sont investis dans un projet autour de la lutte contre les discriminations, le racisme et l'antisémitisme. Ils ont conçu dans ce cadre une exposition itinérante, ont rencontré des personnalités engagées, Lilian Thuram et Raymond Gurême, ont visité le Mémorial de la Shoah, le Musée d’art et d’histoire du judaïsme et le Camp des Milles et ont participé à un hackaton.

·      Collège Gérard Philipe à Massy : 26 élèves de 5e et 16 élèves de 3e Segpa*** ont présenté chacun une recette issue de la province, région ou pays d'origine de leur famille, avec la liste complète des ingrédients ainsi que leur ordre d’incorporation. Ces recettes ont été compilées dans un livre, après quoi les élèves ont cherché les produits nécessaires à leur élaboration dans le cadre de circuits locaux, de préférence estampillés bio, afin que la classe Segpa*** puisse réaliser l’une d’entre elles dans le restaurant pédagogique de l’établissement.

·      Collège Jean Vilar à Grigny : 22 élèves de 4e en classe coopérative, avec un élève en UPE2A**, ont réalisé un court-métrage intitulé Yo no soy de aqui, inspiré de faits réels, destiné à dénoncer le rejet de l’autre et à faire comprendre au collectif les efforts à fournir pour permettre l’intégration et prévenir les discriminations.

 

Les lauréats* de Seine-Saint-Denis :

·      Collège Olympe de Gouges à Noisy-le-Sec : 25 élèves de 3e de ce collège classé en réseau d’éducation prioritaire ont étudié le Journal d'Anne Frank dans le cadre d’un travail de recherche autour du racisme, de l'antisémitisme, du savoir vivre ensemble et de la « bouc-émissiarisation ». Une fresque artistique a en outre été réalisée dans les couloirs du collège.

·      Collège Germaine Tillion à Livry-Gargan : 19 élèves de 5e se sont impliqués dans la préparation de l'inauguration du collège, à travers un travail sur la notion d'engagement : s’engager et agir pour comprendre et changer le monde, pour mieux vivre ensemble, pour partager, pour aider. Les élèves ont entendu le témoignage d'une rescapée de la déportation, réalisé des expositions et participé à l'action « Jouons la carte de la Fraternité » et à la journée de lutte contre le harcèlement.

·      Collège Joliot Curie à Stains : 12 élèves volontaires de 3e, avec 22 élèves de 6e de ce collège classé en réseau d’éducation prioritaire renforcé, se sont engagés dans le projet Semina Metes. Cela les a notamment conduits à travailler sur les répressions et déportations dont furent victimes des habitants de Stains, avec pour objectif de proposer un espace mémoriel et historique au sein de la nouvelle médiathèque, et à découvrir des lieux de mémoire tels que le mémorial de la Shoah, le mémorial de Compiègne et le mont Valérien. Ils ont en outre étudié la vie de Fernand Devaux, déporté politique. Leurs sentiments et impressions ont été mis en mots et en musique, aboutissant à une création musicale originale, avec l’aide d’un élève de 1ère en collaboration avec des élèves de l’école élémentaire Joliot Curie, création présentée en mars 2019 sous forme d’un concert pédagogique. 

·      Collège Eugène Carrière à Gournay-sur-Marne : 24 élèves de 4e, avec certains élèves du dispositif « précoces à troubles associés », en grandes difficultés, ont réalisé un docu-fiction sur le thème de l'esclavage, au mémorial de Nantes et aux archives du fort de Vincennes.

 

 

    *Lauréats par ordre de code postal

  **Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants

***Section d’enseignement général et professionnel adapté

19-06-2019

haut de page


Accueil - Mentions légales - Contactez-nous : contact@fondation-seligmann.org
Fondation Seligmann -  © 2012-2019