Fondation Seligmann

apres demain logo

derniere parution
Dernière parution

Tous les numéros
Rechercher dans les articles :

Recherche avancée


 KIOSQUE

Espace Lecteur







Mot de passe oublié
Enregistrement

Rapport d’activités 2013 (extrait)

Les actions de la Fondation Seligmann se déroulent dans le cadre de son objet social. La Fondation œuvre pour le « vivre ensemble », « pour le rapprochement entre les citoyens et résidents étrangers de toutes origines rassemblés sur le sol français, et a pour but de combattre les sources du racisme et du communautarisme ».

L’année 2013 a été principalement marquée par le décès de Françoise Seligmann, sa Présidente fondatrice.

Lors du Conseil d’administration du 17 avril 2013, Pierre Joxe a été élu Président de la Fondation Seligmann.

Les actions de la Fondation

 

Aides à projets

Les aides à projets ont été attribuées dans le cadre du budget voté pour 2013. Un certain nombre de projets aidés en 2012 ont réellement été réalisés en 2013, d’aucuns étant reportés sur l’année scolaire 2013-2014. De même, quelques projets aidés fin 2013 ne seront mis en œuvre qu’en 2014.

De manière générale, les projets continuent à s’inscrire dans une réalisation à moyen terme, se prolongeant sur 18 mois, voire 2 ans. Ainsi, 12 projets aidés en 2012 se sont déroulés en 2013, en partie ou en totalité ; il en est ainsi du réseau ECLAIR des Tarterêts, rassemblant un collège et huit écoles. Les reports éventuels demandés pour une utilisation des aides financières d’une année sur l’autre donnent lieu à un suivi et un contrôle.

En 2013, 99 projets ont été présentés à la Fondation Seligmann.

35 projets, impliquant 21 associations, 3 lycées, 9 collèges, 9 écoles élémentaires, 4 écoles maternelles, ont bénéficié d’une aide de la Fondation :

Un projet est spécifiquement porté par la Fondation Seligmann depuis 2011 : l’opération dictionnaires pour les primo-arrivants à Paris. Cette action a été renouvelée avec la distribution de 2 226 ouvrages dans les classes d’accueil des 51 écoles, 33 collèges et 25 lycées parisiens avec l’aide logistique de la Mairie de Paris et du Rectorat. Lors d’une cérémonie officielle de remise des dictionnaires à la Cité Scolaire Bergson à Paris 19ème, en présence de Mme Henriette Zoughebi, vice-présidente du Conseil Régional d’Ile-de-France et de Mme Colombe Brossel, adjointe au maire de Paris, du directeur du CASNAV et du proviseur du lycée. Lors des discours un très bel hommage a été rendu à Françoise Seligmann.

En 2013, 17 nouvelles structures ont été aidées pour la première fois : 12 associations, 3 écoles élémentaires et 3 collèges.

Les membres du Conseil d’animation ont été réunis cinq fois. Ils ont participé, avec la déléguée générale, à 33 rencontres avec les porteurs de projets, rencontres « découverte » ou bilans, permettant de vérifier l’adéquation de leurs objectifs avec ceux de la Fondation, ainsi que leurs moyens et leurs modes de fonctionnement.

La déléguée générale a effectué plusieurs rencontres institutionnelles au Conseil Régional d’Ile-de-France avec Mme Henriette Zoughebi pour le partenariat de l’opération dictionnaires avec les lycées parisiens, avec le Conseil général de Seine-Saint-Denis dans le cadre d’un éventuel partenariat pour des actions dans les collèges et enfin avec Mme Claudine Bouygues, adjointe au maire de Paris en charge des Droits de l’Homme et de l’intégration, de la lutte contre les discriminations et des citoyens extra-communautaires.

Pour mémoire, la Fondation Seligmann a signé en 2013 la convention triennale aux côtés de la Préfecture de l’Essonne, de l’Académie de Versailles et du Musée du Louvre pour l’action « le Musée du Louvre aux Tarterêts ».

Par ailleurs, la Fondation Seligmann est aussi signataire de la convention « La main à la pâte » avec la Fondation Lamap, l’Académie des Sciences, le Rectorat de l’Académie de Paris, la Mairie du 18ème arrondissement de Paris, la Mairie de Paris, les universités Pierre et Marie Curie et Paris Diderot, dont le Centre pilote se situe à l’école élémentaire Cavé dans le quartier de la Goutte d’or à Paris 18ème.

La Fondation Seligmann a aussi participé au Forum du Vivre ensemble rassemblant les associations parisiennes œuvrant pour le vivre ensemble sur Paris. Un très bel hommage a été rendu à Françoise Seligmann à cette occasion dans les locaux de la Mairie du 13ème arrondissement.

Diversité des projets portés par la Fondation : accompagnements à la scolarité, principalement par la mise en place d’un journal des enfants, l’aide aux devoirs et le renforcement des méthodes d’apprentissage, et un suivi individuel dans les choix d’orientations, bibliothèques de quartier, découverte du « vivre ensemble » et lutte contre les discriminations notamment lors de courts séjours en France et à l’étranger, et par la réalisation d’expositions, de reportages vidéos et d’émissions de radio, sorties culturelles dont des sorties intergénérationnelles, résidences d’artistes au sein des établissements scolaires, aides à la parentalité, ateliers sociolinguistiques d’alphabétisation et cours de Français Langue Étrangère, hébergement de femmes étrangères victimes de violences, actions de formation des bénévoles aux droits des étrangers, projet d’insertion par l’emploi, apprentissage de la musique dans le cadre du projet DEMOS, école ouverte, raid sportif, ateliers scientifiques « La main à la pâte » pour les écoles maternelles et élémentaires dans les quartiers prioritaires, ateliers théâtre et poésie pour une meilleure maîtrise de la langue.

Diversité des aides apportées à l’investissement avec l’achat de dictionnaires, de ressources documentaires, de livres (littérature, art), de matériels éducatifs et sportifs, de matériels d’exposition et de mise en scène, de mobiliers ou de matériels électroniques et de logiciels spécifiques, d’équipements professionnels ; à des prestations de services de formation, d’interprétariat ; à l’action directe avec la prise en charge de la billetterie et des ateliers pédagogiques lors des sorties culturelles - musées, théâtres, concerts, cinémas - des transports parents-enfants, d’une participation aux transports, de l’alimentation et de l’hébergement pour les séjours.

Les projets aidés donnent lieu à l’établissement de bilans qui, s’ils ne sont pas tous envoyés à la Fondation (certains projets étant encore en cours d’exécution sur l’année scolaire 2013-2014), parviennent régulièrement dans les six mois de la fin du projet. Ces bilans sont ponctuellement validés par des rencontres d’évaluation sur place avec les associations. Plusieurs projets sont aidés sur deux ou trois ans pour consolider les actions, sous réserve d’obtention des comptes rendus quantitatifs et qualitatifs, ainsi que des bilans et rapports d’activités annuels.

Ils font tous l’objet d’une fiche récapitulative actualisée régulièrement, et chaque dossier comporte une fiche de suivi. Ces fiches ont été soumises en 2013 au visa de la Vice-présidente Mondane Colcombet et présentées au Commissaire aux Comptes.

50 projets ont été refusés, au vu du dossier ou après rencontre, n’étant pas en adéquation avec les buts ou les moyens de la Fondation, ou ne dépendant pas du secteur géographique déterminé pour les actions 2013. 13 dossiers présentés ont été abandonnés par leurs porteurs pour 2013 ; certains seront présentés à nouveau en 2014.

Le concours en direction des collèges et lycées

La Fondation Seligmann récompense, à la fin de chaque année scolaire, des projets, énoncés et réalisés par des collégiens, lycéens ou apprentis, seuls ou avec les membres de la communauté éducative et les parents d’élèves, traduisant leur désir du « vivre ensemble » et leur refus du racisme et du communautarisme. En 2012-2013, 20 bourses d’une valeur de 1 000 euros étaient proposées au concours.
Le jury, présidé par Mme Mondane Colcombet, Vice-présidente de la Fondation Seligmann, a décerné, le 22 mai 2013, 15 bourses à 6 projets portés par des établissements de Paris, 5 projets en Essonne et 4 projets en Seine-Saint-Denis. Ces projets, pour la plupart menés dans un cadre pluridisciplinaire, associent souvent plusieurs classes ou niveaux, voire l’ensemble d’un établissement, en particulier lors de la mise en place de la médiation par les pairs.

Les bourses attribuées en 2012-2013 sont publiées dans Après-demain et sur le site de la Fondation.

La diffusion de l’appel à candidatures pour les bourses 2013-2014 a été assurée via les rectorats, la Mairie de Paris, les différents relais mis en place par la Fondation, sur le site Internet, dans Après-demain et par l’envoi d’une newsletter aux 542 établissements scolaires concernés. Le site de la Fondation Seligmann permet le téléchargement de la fiche de candidature, guidant le travail des enseignants.

Le Journal Après-demain

Les deux premiers numéros de l’année ont été préparés par Françoise Seligmann. Pierre Joxe a repris la direction de la publication. Un groupe d’étudiants et de jeunes professionnels a été réuni en fin d’année afin de réfléchir à l’évolution du journal Après-demain au vu des nouvelles technologies et médias.

Les thèmes retenus pour Après-demain s’inscrivent dans les missions de la Fondation. Chaque numéro a présenté sous la rubrique « Exemple à suivre » un projet ou un porteur de projet remarqué par la Fondation, ainsi que « Les actions de la Fondation Seligmann ».

La publication régulière d’Après-demain en 2013 a été perturbée par le décès de Françoise Seligmann, 3 numéros, dont un numéro double, ont été publiés :

05-06-2014

haut de page


Accueil - Mentions légales - Contactez-nous : contact@fondation-seligmann.org
Fondation Seligmann -  © 2012-2017